Kihou : l'Ecole Intergalactyque

La seule Planète à accueillir les Survivants de la Guerre de milles ans.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux blonds à l'infirmerie...

Aller en bas 
AuteurMessage
Mungo Lux

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Deux blonds à l'infirmerie...   Sam 11 Aoû - 23:20

Mungo était partit chercher de l’aide et avait finit par trouver quelqu'un qui pouvait toucher l’humain et l’emmenait à l’infirmerie. La personne le prit dans ses bras et Mungo suivait Arthur et l'adulte qui le portait. Ils arrivèrent enfin devant celle-ci, l'adulte posa Arthur. Mungo alla chercher un chiffon humide et le donna à l'homme pour qu'il le pose sur Arthur, puis l'adulte repartit laissant les deux enfants seuls, Mungo supposait qu'il était partit chercher l'infirmière. Il s'assit sur une chaise à côté de l'enfant et le regarda, il avait des cheveux blonds comme les siens, mais il était humain. D'ailleurs, il était bien content de ne pas pouvoir le toucher sans le tuer, quand il irait mieux, il pourrait le tuer pour se venger, il lui dirait que c'est comme ça. Mungo en voulait vraiment aux humains, il avait perdu Maxima et en plus l'avait retenu prisonnier dans une cage, ils étaient monstrueux et Mungo n'était qu'un enfant, il ne méritait pas ça, il se disait que même en tuant cet humain cela ne serait pas suffisant à apaiser sa colère. Mais pour l'instant, celui-ci avait l'air de souffrir, il ne pouvait donc pas le faire souffrir plus, il allait attendre,et quand il irait mieux, il le tuerait. Mais Mungo ne pouvait pas non plus attendre très longtemps, il avait quitté son partenaire, mais il savait que dans quelques temps il faudrait retourner auprès de lui, pour se vider de son propre poison. Voilà, l'humain avait l'air pareil, on aurait dit qu'il était empoisonné,ce n'était pas la même chose que lui pas le même poison, mais il souffrait pareil. Il s'était beaucoup approché de lui et aurait presque put le toucher, quand Mungo s'en rendit compte, il recula brusquement.

"Désolé, je m'inquiétais pour toi, tu as l'air d'avoir si mal, je me demandais quel poison t'envahissait, moi aussi je fabrique un poison qui peut me faire terriblement souffrir."

Mungo espérait que l'infirmière ne tarderait pas ou alors que le garçon humain allait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Sam 11 Aoû - 23:47

(le début merdique j'aime (l) de mon post hein -_- le tien est bien ^^)

Quand soudain, parmis toutes ces voix, il sentit quelque chose qui le bougeait... Qui le portait... Une épaule... C'était si chaud... Les voix restaient néammoins, mais c'était un peu moins douloureux... C'était mieux que le sol glacé.... Soudain il sentit qu'on le posait sur quelque chose... Un lit sûrement. Et c'est là que la voix qu'il avait déjà entendu, celle qui ne faisait pas partie de ces souvenirs, la voix de la personne qui voulait l'aider... Il lui disait qu'il s'inquiétait pour lui, c'était bien la première fois qu'on lui disait sa, mais dans la ville on l'avait ignoré et on lui avait dit qu'il allait mieux... Et il parlait de poison .... Ce n'était pas un poison, juste des souvenirs, tellement bizarres... Et il parlait qu'il pouvait crée un poison .... Oh, c'était sûrement pour sa qu'il ne pouvait pas le toucher... Après quelques petites minutes, les voix se calmèrent un peu plus mais restaient encore là... Néammoins, Arthur pouvait parler comme il voulait....

"...Suis...Arthur....amnésique....souvenirs...montant...dans.....tête....c'est sa.....qui.....mal..."

Bon j'avoue, il pouvait quand même pas tout à fait entièrement parlé... Et rien que le fait d'avoir parlé, les voix recommencèrent à lui faire un peu plus mal à la tête... Mais Arthur était comme un chat, il commencait à s'habituer à la douleur et aux voix, après tout c'était toujours les mêmes... Des hurlements.... Il tenta d'ouvrir les yeux, et aperçu des cornes.... L'homme qui l'avait aidé était bien un extraterrestre... Mais si il ne pouvait pas le toucher, comment avait il pu le porter ? Ah sûrement quelqu'un d'autre... C'était sûrement aussi l'autre qui lui avait mis le chiffon... Il retenta d'ouvrir les yeux... Il vu du blond... Mais il referma les yeux, une voix plus forte que les autres hurla... Il se demandait quand est ce que sa allait s'arrêter... Mais sa on verra plus tard... (mon ptit cobaye j'aime quand tu souffre (l) Arthur : Ma mère d'adoption est une sadique -_-'.) Laissons donc notre ami l'E.T aux cornes répondre....

(la fin aussi est pourrite j'avoue.... aufaites pour les parenthèses de tout a l'heure, Art-chan t'était pas censée avoir mal à la tête et ne pas trop pouvoir parlé ? Arthur : ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mungo Lux

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Dim 12 Aoû - 0:28

Mungo s'était assit dans un siège et attendait tranquillement de l'aide pour le garçon ou alors que celui-ci aille mieux tout seul. Il ne savait pas trop quoi faire et ce n'était pas facile de faire quoi que ce soit pour lui, alors qu'il ne pouvait même pas le toucher. Et puis, il n'allait quand-même pas lui donner des médicaments alors qu'il ne savait pas se soigner lui-même. L'autre ouvrit les yeux plusieurs fois, son visage n'exprimait que la douleur, Mungo s'inquiétait et il se trouvait stupide de s'inquiéter pour un crétin d’humain. Puis l’humain parla, il dit même son indenté, Mungo aurait préféré ne pas la connaître comme ça il aurait eu plus facile pour le tuer, il s’appelait Arthur, il dit que le poison était les souvenirs.

*Si il a de mauvais souvenirs, ça ne peut-être que de sa faute, les humains sont si méchants qu’ils ne peuvent qu’avoir de mauvais souvenirs, au moins il y a une justice puisque leurs souvenirs mauvais les punit.*

Mungo eut un léger petit sourire, celui-ci d’humain était bien punis.

« Tu n’aurais pas du faire du mal aux gens comme avoir détruit ma planète, toute ma planète a été détruit par ton peuple et après ils m’ont gardés enfermés dans une cage, vous êtes méchants vous les humains. »


Mungo savait de quoi il parlait, mais il ne pouvait savoir que tous les humains n’étaient pas méchants et Arthur avait l’air si innocent, c’était difficile de penser qu’il le soit. Mais Mungo voyait simplement un sale humain, il le haïssait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Dim 12 Aoû - 0:44

Arthur écouta l'extraterrestre.... Enfin tant bien que mal, vu que les voix le poursuivait... Devenant de plus en plus forte... Il lui disait qu'il avait qu'a pas faire du mal à sa planète... Drôle d'idée, Arthur ne se souvenait de rien... Apparemment il l'avait pas compris le rhizobium que Arthur avait tout oublié... Bah tant pis... Ah apparemment si, il parle du peuple de l'humain... Quand soudain, l'image de la balle de pistolet traversant sa maman... Ce ne fut plus sa tête qui lui fit mal, mais son coeur... Mais malgré cela il écouta encore Mungo, qui parlait d'une cage... Arthur essaya d'éviter les voix, et de prendre son courage a deux mains, parce que ce qui l'avait compris, c'était que celui qui l'avait aidé, l'accusait d'avoir dominer sa planète... Comme pour laisser Arthur dire la vérité, les voix baissèrent d'un ton...

"C'est pas moi....plus de souvenirs....mal de tête....embrouillage....rien fait....maman tué....par pistolet.....sûrement.........humain........"

Les voix, recommencèrent encore plus fort, Arthur avait très mal, très très mal, tellement mal que ce coup ci il poussa des petits hurlements, pas souvent, mais il en poussait quand même... Les voix devenaient de plus en plus stridente... Quand soudain... Un autre souvenir lui apparu.... Un homme, avec un pistolet..... Dans une maison en ruine.... Mais tout était si flou que Arthur ne pu rien y voir.... Et il finit par retenter d'ouvrir les yeux, malgré les voix qui hurlaient... Il pu enfin aperçevoir son "sauveur" entièrement... Quel drôle d'inconnu, des cornes, des ailes et une sorte de queue.... Là, Arthur était sûr... Ce n'était pas un humain.... Puis il referma les yeux, a moitié dans l'évanouissement, mais il luttait contre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mungo Lux

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Dim 12 Aoû - 21:41

Mungo regardait Arthur qui souffrait, il était inquiet, mais se trouvait stupide. Il ne devait pas s’inquiéter pour un humain, ces êtres humains il les haïssait. C’est eux qui avaient détruit sa vie, alors qu’il n’avait jamais fait de mal à personne, il vivait tranquille sur leur planète, et ne s’était jamais battu entre eux. Et là, il suffisait que les humains arrivent et détruisent tout. Arthur se remit à parler, il était décousu dans ses paroles, mais il parlait de ses souvenirs, du moins il disait qu’il n’en avait plus, après il parlait de sa maman, c’était une notion inconnue à notre Rhizobium, il avait un partenaire dès la naissance, mais une maman. Il avait comprit que celle-ci avait été tué aussi par des humains.

*Au moins, c'est la preuve que les humains sont méchants, il a de la chance d'être un enfant, sinon je le tuerai sans hésiter, je te touche et tu meures.*

Mungo aurait apprécié de le faire, mais il ne savait pourquoi quelque chose l'empêchait de tuer l'enfant. Il n'était qu'un enfant et le souffrance qu'il endurait. C'était ça, il ne le tuait pas, car Arthur avait mal, il ne pouvait pas faire ça, mais il n'allait pas non plus pouvoir le soigner, d'abord il ne savait pas quel médicament utiliser et puis il ne pouvait le toucher.


« Je suis Mungo, et ma planète a été attaqué par des humains qui m'ont enfermé dans une cage, ils m'ont torturé, je déteste les humains, toi aussi je te déteste, mais je en te ferais rien pour l'instant, comme tu as mal. »


Mungo ne cachait rien à la personne qu'il avait devant lui, il jouait franc-jeu, mais quelque chose le turlupinait, cette notion de maman.


« Au fait, c'est quoi Maman, et pourquoi elle a été tué, je suis pas surpris que les humains tuent, vous ne savez faire que ça. Bon, l'infirmière arrive, elle te donnera sûrement quelque chose pour que t'ai plus mal. »

Mungo avait envie de partir, il en avait marre d'attendre une personne pour aider l’humain et en plus il ne voulait pas quitter son partenaire trop longtemps. Il en avait marre d’attendre. C’était un enfant et comme tous les gosses absolument pas patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 2:03

Les voix qui poursuivaient Arthur devenaient de plus en plus fortes... Il pensait que sa tête allait éclater... Il serrait le poing tellement il avait mal... Il ne sentait plus le chiffon humide, des images, de sang, de cadavres apparaissait... Quand soudain il entendit la voix de l'enfant au cornes, et tenta de l'écouté parmis tous ces hurlements, qui cet fois ci ne se laissaient pas faire. Mais il entendit son nom... Mungo... Drôle de nom, mais après tout c'était un extraterrestre... Il disait que sa planète avait été....attaqué ? Oui c'était sa... Une voix hurla très fort quand Mungo parla qu'il avait été enfermé dans une cage... Il entendit que le rhizobium détestait les humains... Arthur d'un certain côté, lui aussi... Il lui disait qu'il le détestait, Arthur aussi, il n'aimait personne de toutes façons, alors sa ne changerait pas. Il n'entendit pas trop la suite, mais compris quand même... Mungo était vraiment un enfant... Puis le rhizobium lui parla qu'il ne savait pas ce que c'était maman, et pourquoi elle avait été tué, et la suite Arthur ne put l'entendre, une voix différentes de toutes les autres se fit entendre : "Maman, pourquoi...(voix coupé a cause des voix)...là ?" C'était la propre voix du garçon, mais il n'avait pas entendu grand chose... Les voix baissèrent doucement, mais restaient encore .... Il essaya donc de parler.

"Maman, c'était un être cher, aucune idée de la raison de son meurtre... J'ai pas de souvenirs... Si tu me hais, je vais te dire une chose, je n'aime personne, ni humains, ni extraterrestre... Je vois pas à quoi sa sert d'aimer, je n'aimais que Maman...."

Puis il se tut, il sentit le chiffon cette fois ci, et revut un souvenir... Celui de sa mère morte, il regarda encore une fois, et vu un homme, au cheveux chatains, c'est tout ce qu'il pouvait aperçevoir, a cause de la lumière d'une petite fenêtre, mais cela restait sombre... Quand soudain, les cris qui étaient toujours les mêmes, devinrent de plus en plus horrible... Mais que c'était il donc passé pour que Arthur est ces voix dans sa tête ?... Sa tête lui faisait trop mal, les voix devenaient encore plus forte... Il ne put supporter sa encore quelques secondes, avant d'hurler à moitié de douleur et de s'évanouir sous toutes ces voix... Mais alors, qu'allait faire Mungo ? Et si il tentait de le toucher ?.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mungo Lux

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 14:45

Mungo n'avait pas forcément comprit la notion d'une maman, mais quand l'autre lui dit qu'il n'aimait personne, il confirmait ainsi ce qu'était les humains, mais bon cet humain souffrait et même si Mungo ne voulait pas le reconnaître, il commençait très sérieusement à s'inquiéter et puis celui-ci finit par s'évanouir, Mungo se rapprocha de lui.

"Euh, ça va ? ça va? Écoute je vais aller chercher de l'aide, tu dis plus rien, t'es inquiétant."


Mungo sortit de l'infirmerie en espérant trouver un adulte, quand il sentit une odeur de mimosa, c'était le directeur lui il pourrait aider. Mungo attrapa le directeur et lui expliqua qu'il y avait un enfant à l'infirmerie, qui avait l'air d'aller très mal, et comme il était humains, lui il ne pouvait pas le toucher. Puis, il lui dit qu'il repartait près de son partenaire, car il commençait à être en manque de sa présence. Le directeur n'avait plus qu'à se débrouiller avec l'enfant. Il était partit puis revint dire au directeur le nom de l'humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaston-Frédérique Doublon
Admin ~ Directeur Ougorien
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 41
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 15:57

Le directeur venait d’être attraper par un garçon qui lui expliquait qu’un enfant se sentait mal à l’infirmerie et il était repartit tout de suite. Normal, c’était Mungo, il fallait sûrement qu’il retourne auprès de son partenaire. Bon, il se dirigeait d’un pas rapide vers l’infirmerie, il y entra et trouva un enfant sur un lit. Il savait que l’enfant s’appelait Arthur et que c’était un humain, il avait l’air de s’être évanouit, il venait sûrement d’arriver, et il n’était pas dans un très bon état. Il avait l’air de s’être évanouit, Le directeur s’approcha et posa sa main sur le front du jeune homme, il était brûlant, en plus malgré l’évanouissement celui-ci avait l’air de souffrir.

G et F : - Ordinateur, prépares immédiatement une piqûre de paracétamol et aussi un cataplasme de Fleur de lait, et fais ça vite.
Ordinateur: - Oui Oui


L’ordinateur a à peine finit de parler qu’un petit cache dans le mur s’ouvre et les produits apparaisse, le directeur pose délicatement le cataplasme sur le front d’Arthur, cela va lui permettre de se détendre dans son sommeil. Puis, il prend doucement le bras pour lui faire la piqûre. Ainsi, Arthur devait sûrement moins souffrir, il fallait le laisser dormir maintenant.

G et F : - Ordinateur, peux tu le surveiller et me prévenir quand il va pour se réveiller, il s’appelle Arthur.

Le directeur prit un écran dans sa main et posa la main d’Arthur dessus.


G et F : - Voilà, tu as tous les renseignements sur lui qu’il te faut, prépare lui sa chambre, on l’emmènera quand il sera réveiller, je te laisse avec lui, tu m’appelles quand il se réveille.
Ordinateur: -Oui directeur aucun souci, je m’occupe de lui.


Le directeur s’en alla pour faire ce qu’il devait faire, sachant qu’il serait prévenu immédiatement si l’enfant se réveillait. Il pouvait le laisser seul, puisque son ordinateur le surveillait.

_________________
Dans les dialogues G = Gaston et F=Frédérique


Il est interdit de se faire prendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boudix.skyrock.com/
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 16:16

Pendant son sommeil, Arthur se voyait entouré de morts, de personnes inconnus qui le regardaient avec des regards de peur, c'était tous des humains... Il hurlaient, fort, comme avant que Arthur s'évanouisse, et tout près de lui, se tenait une ombre, qui mystérieusement, il n'arrivait pas à distinguer, quand soudain il sentit quelque chose le piquer, et le cauchemar s'éteignit. A la place une lumière fit son apparition.

*Qu'est ce qui se passe encore ?*

Il se retrouvait cette fois ci, devant lui même, dans une maison, avec un air effrayé. Encore un nouveau souvenir... Il tenta de regarder par la fenêtre, et pu voir du sang gicler de partout, et des hurlements horribles comme ceux qu'il avait eux précédemment revenait... Il se regarda, et analysa, il avait l'air d'être terrorifié, mais en même temps il était lui même, un homme froid. Il s'entendit parler...

"Du sang... mais.... dehors.... onc...."


Il n'entendait pas très bien, comme si le rêve ne souhaitait pas qu'il entende. Quand soudain il fut encore transporté dans un autre souvenir, le même souvenir, celui de sa mère entrain de mourir... Il se regarda hurler "maman" et fit bien attention à toutes la scène, quand soudain il pu enfin voir la suite. Lui même commenca à parler.

"Pourquoi....avez....tué.....alors.........papa !"


Encore une fois, il ne put entendre entièrement, et ne put voir l'homme... Celui ci avanca, et Arthur se retrouva une nouvelle fois emporté... Dans un champs de blé, encore le même souvenir ? Il regarda le "soleil" et remarqua que celui ci était rouge... Mais faisait des rayons normaux, comme notre soleil à nous. Puis soudain il se retrouva encore une fois devant les voix qui hurlaient... Quand soudain, la mystérieuse personne s'approcha de lui, c'était celui qui l'avait touché avant qu'il n'arrive dans la planète bulle...

"Qui êtes vous ?"

Il voulait tant savoir, l'identitée de cet extraterrestre. Mais celui ci ne répondit pas, et s'approcha d'Arthur, pour faire la même chose qu'il avait fait avant que Arthur n'arrive dans la planète ou était sa nouvelle école. L'adolescent ferma les yeux.... Quand il les rouvrit, il n'était plus dans ses souvenirs, il était réveillé.... Il avait dù sûrement dormir une bonne demi-heure... Il s'aperçu que Mungo était parti, à la place une sorte de machine était là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaston-Frédérique Doublon
Admin ~ Directeur Ougorien
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 41
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 17:02

Le directeur vaquait à ses occupations, quand il fut interrompit par une voix qui lui apprenait que le petit Arthur était réveillé. Le directeur lâcha ses instruments et repartit en direction de l’infirmerie avec un pas rapide, pour ne pas faire attendre l’enfant. Il venait d’arriver dans la chambre et en effet l’enfant avait l’air d’être réveillé. Il s’approcha doucement de lui pour ne pas l’effrayer, il était bien humain, ce n’était bien sur pas la première qu’il en voyait, mais celui-ci était un enfant, il était très mignon, sûrement que ça allait pour lui dans l’école, même Mungo l’avait aidé malgré sa profonde aversion pour ceux-ci. Il était donc un enfant innocent.

G et F : - Bonjour, alors le voyage a été épuisant pour que tu te retrouves si vite à l’infirmerie.

Doucement, le directeur enleva le cataplasme du front de l’enfant et passe sa main pour vérifier la température, il estima que tout allait mieux, après un examen sur l’enfant.


G et F : Je pense que tu vas mieux, il va falloir que tu manges un peu pour retrouver quelques forces et ensuite nous t’amènerons à ta chambre, tu verras ici tu seras très bien.

Il se releva et alla chercher dans le cache de tout à l’heure, un petit plateau repas, il y avait une soupe bien chaude dessus, une tranche de jambon et une compote, ce n’était pas grand-chose, mais l’enfant était encore fragile, donc il fallait y aller doucement pour la nourriture.

G et F : - Voilà, maintenant tu vas tout manger comme un gentil garçon et après je te conduirai à ta chambre pour que tu puisses te reposer dans un environnement plus agréable, je donnerai aussi des nouvelles de toi à Mungo, il avait l’air inquiet tout à l’heure quand il est venu me chercher.


Le directeur posa le plateau sur une petite table, installa Arthur pour le mettre assis toujours doucement et mis la table devant lui, il alla chercher aussi un pot d’eau et lui servit un verre de celles-ci.

_________________
Dans les dialogues G = Gaston et F=Frédérique


Il est interdit de se faire prendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boudix.skyrock.com/
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 20:37

Arthur avait tenté d'observer la machine, mais c'était juste une machine... Quand soudain, un extraterrestre un peu bizarre, à deux têtes, entra dans l'infirmerie... Mais qui était-il ? En tout cas, Arthur le trouvait très moche. Même Mungo était plus beau que lui.... D'ailleurs pourquoi Arthur pensait encore à lui ? Quand soudain, le truc moche lui parla. Il avait l'air bien poli et ironique... Oui oui, le voyage c'est bien pssé... Aha ....

"Aha..."

Et le truc à deux tête lui enleva quelque chose qui était sur son front, c'était sûrement sa qui l'avait calmé dans son rêve... Le directeur posa sa main sur le front de Arthur... Il sa laissa faire, il était un tout petit peu fatigué. Ce rêve était vraiment bizarre...Mais il avait eu l'occasion de voir quelques souvenirs... Le "deux têtes" dit au blond qu'il allait miex, heureusement... Et qu'il allait falloir qu'il manque un peu... Super, il avait justement faim...

"D'accord."

Et pour finir "deux têtes" lui dit de manger comme un bon petit garçon, ce qui le vexa un peu... Lui ? Un gentil garçon ? C'était un peu impossible... Et il lui parla de Mungo... Celui ci n'avait pourtant pas l'air très inquiet, il lui avait même dit qu'il le détestait... Tant pis, les extraterrestres sont tous bizarres...

"Pourtant il m'a dit qu'il me détestait..."


Le "deux têtes" posa le plateau de Arthur sur une table, il put aperçevoir un bon petit repas. Et le mit assis. Il vu la table arrivé. Il avait hâte de manger, même si son rêve et Mungo l'intriguait un peu. Pourquoi les paroles n'étaient t-elle pas entière ? Il n'avait pas tout compris... Et pourquoi Mungo, qui voulait le toucher, c'est inquiété ? Bah, il préfèra commencer à manger.


"Merci. Mais j'ai une question. Qui-êtes-vous ?"

Parce que un truc à deux têtes sa ne se voyait pas tout les jours. Il ésperait que ce machin ne soit pas un professeur, voir cette tête tout les jours... Il pris la cuillère et commenca a manger la soupe. Elle était très bonne. Sa faisait du bien, après avoir vu du sang, de manger quelque chose de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaston-Frédérique Doublon
Admin ~ Directeur Ougorien
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 41
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Lun 13 Aoû - 23:33

Le directeur laissa tranquillement l’enfant mangé, il était content que celui-ci s’intéresse aussi à Mungo. Il était un humain, il allait sûrement comprendre que Mungo ne serait pas le seul à le détester.

G et F : - Oui, Mungo te déteste, mais il apprendra sûrement à t’aimer, la preuve il s’inquiète pour toi. Je pense que ça ne sera pas le seul, même si l’école est faite pour vous apprendre à vous aimer tous ensemble, il va falloir que tu te fasses accepter et vu que ce sont les humains qui ont déclanché les guerres, cela ne sera pas facile pour toi, mais ne t’inquiète pas, tu n’es pas le seul humain et je suis sure que tu réussiras à t’en sortir avec ta bouille.

Puis l’enfant demanda qui il était lui, c’est vrai qu’il ne s’était pas présenté.

G et F : - Je suis le directeur de cette école Gaston-Frédérique. Au fait tu n’oublieras pas de lire le règlement de l’école. Je vois que tu as bien mangé.


Le directeur souriait, il était de bonne humeur, et puis Arthur n’était qu’un enfant, alors ça allait, il allait en plus pouvoir l’impressionner par son génie. Le directeur enleva doucement la table du lit.

G et F : - Maintenant, je vais te faire passer quelques examens, je veux savoir pourquoi tu es malade.

Gaston-Frédérique commença tranquillement els examens, en prenant les bras du jeune homme, son pouls, ses battements de cœur, il regarda ses yeux, lui fit passer un scanner.


G et F : - Tu as un traumatisme dans la tête, il en reste encore un bleus sou durales, je pense que tu risques d’avoir assez souvent mal de tête et que cela affecte tes souvenirs. Tu risques à n’importe quel moment de faire une crise. Je te donnerai un traitement pour calmer la douleur quand elle commence à arriver, mais t devras je pense venir à chaque à l’infirmerie. En plus nous devrons surveiller que cela se soigne bien.

_________________
Dans les dialogues G = Gaston et F=Frédérique


Il est interdit de se faire prendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boudix.skyrock.com/
Arthur Seijaku

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Âge : 16 ans
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   Mer 15 Aoû - 2:13

Pendant que l'humain mangeait la soupe, qui était très bonne, le machin à deux têtes c'était mis donc à parler. Il lui racontait que si les humains n'était pas très bien vu ici c'était à cause que c'était eux qui avait commencé la guerre qui avait tout détruit.... Arthur se souvenu du sang qui giclait par la fenêtre dans son souvenir, et trouve les humains très stupides, et qu'il préfererait n'en être pas un. Le directeur insinua que Arthur était tout choupi... Mais pour qui se prenait-il ?

*Non mais je le crois pas ? Avec ma bouille ? Pfff ! Tu parle....*

Et le "deux têtes" parla enfin de son identitée. Il s'appelait Gaston-Frédérique Doublon, drôle de nom, mais pour un aussi drôle de truc c'était tout à fait normal. Ah et apparemment c'était le directeur... Arthur était d'un côté rassuré, et de l'autre pas. Mais Gaston-Frédérique avec pourtant l'air sympathique, alors Arthur ne répliqua rien, et continuait de manger sa soupe. Le deux têtes avait parlé du réglement de l'école... Arthur qui était tout de même poli et bien éduqué, savait respecter les règles, alors il lirait ce réglement.

"Merci j'ai bien mangé."

Le directeur lui enleva la table, et lui fit une espèce d'examen a l'aide de la machine et tout... Quand le directeur lui expliqua ce qu'il avait, le jeune garçon l'écouta attentivement... Un traumatisme dù à son amnésie alors... Oh... Il devrait venir souvent à l'infirmerie... Chouette lui qui détestait qu'on prenne soin de lui. Mais si ces horribles maux de têtes pourrait s'arrêter, sa serait pratique. Il répondit calmement :

"Je vois et je comprend. Si il faut que j'aille à l'infirmerie alors j'irais. J'ai très bien mangé monsieur le directeur. S'il vous plait, quand vous m'aurez emmené dans ma chambre, pourriez vous me donner votre réglement ? Je n'aime pas quand j'ignore des choses aussi importante."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux blonds à l'infirmerie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux blonds à l'infirmerie...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Deux blonds ! (Enfin trois)
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kihou : l'Ecole Intergalactyque :: L'école : le rez de chaussé :: L'infirmerie-
Sauter vers: